Menu

Au collège de Petreto-Bicchisano pour le concours

Dans le cadre de la préparation des élèves de 3ème des collèges au Concours National de la Résistance et de la Déportation, l’A.N.A.C.R. 2A s’est rendue le 19 février, à Petreto-Bicchisano, pour une projection-débat sur le sujet à traiter cette année, à savoir : « l’Appel du 18 juin 1940 du Général de Gaulle et son impact jusqu’en 1945 »

Comment l'appel du 18 juin du Général de Gaulle lancé depuis Radio Londres a-t-il été reçu en France et dans l'Empire ? Comment le faible écho qu'il a recueilli en juin 1940 a-t-il pu grandir au point d'être considéré au fil du temps, comme le texte fondateur de la Résistance française ?
L'appel à refuser la défaite lancé par de Gaulle a été la réponse immédiate et frontale au Maréchal Pétain qui lui prônait l'armistice et la soumission à l'occupant. Pétain recueillait en 1940 l'assentiment d'une large majorité de Français : en Corse, presque 20.000 adhérents à la "Légion française des combattants" (un homme/cinq) entièrement dévouée au Maréchal. Peu nombreux en revanche étaient les gaullistes en 1940. Et que savait-on au juste de cet obscur général de brigade (à titre provisoire) et de son appel à la résistance ? A en juger par la presse insulaire de l'été 1940, de Gaulle était un général félon que le régime de Vichy avait eu raison de condamner à mort. Quel changement de juin 1940 à ce mois d'octobre 1943 qui vit le Général de Gaulle faire un voyage triomphal dans l'île à peine libérée ! Autant de constats et de questions soumis à la réflexion des collégiens de la classe de Mr Paganelli, un habitué du concours de la Résistance et de la Déportation.

au-college-de-petreto-bicchisano-pour-le-concours.jpg

Posted by cabrio2b