Menu

Cérémonies commémoratives 17 et 18 juin 2007

17 et 18 juin, deux rendez-vous du souvenir : celui de la fusillade de "La Brasserie nouvelle" à Ajaccio le 17 juin 1943 où périrent André Giusti et Jules Mondoloni et celui de l'appel du général De Gaulle le 18 juin 1940.

A Sainte-Marie Siche c'est sur la tombe d'André Giusti qu'était conviée la population. Et cette année la cérémonie a pris « un coup de jeune » du fait de la présence des élèves d'une classe de Grosseto.

A Petreto-Bicchisano, c'est sur la place qui porte le nom de Jules Mondoloni qu'Alain Bungelmi a rendu hommage aux deux héros de la Résistance corse. A Ajaccio à l'endroit même de la fusillade, c'est Thérèse Moreau qui a rappelé les faits, et conclut : « Le patriotisme, la bravoure et le courage de tous ces hommes et de toutes ces femmes qui allant pour beaucoup jusqu'au sacrifice de leur vie, nous permettent de vivre libres. Les oublier serait les trahir.
Pour cela les Amis de la Résistance oeuvrent pour perpétuer leur souvenir afin que la flamme de la Résistance ne s'éteigne jamais ». Cette conclusion était inspirée de celle de l'appel du général de Gaulle du 18 juin 1940 qui a été lu lors de la traditionnele cérémonie d'Ajaccio : « La flamme de la Résistance française ne doit pas s'éteindre et ne s'éteindra pas ».

Posted by cabrio2b