Menu

Commémoration de la mort de Fred Scamroni

Lundi 19 mars, à l'appel du comité de liaison de la Résistance et de la municipalité d'Ajaccio a eu lieu la traditionnelle cérémonie pour commémorer le 64ème anniversaire de la mort de Fred Scamaroni.

Devant le public ajaccien, devant les représentants d'associations patriotiques et de nombreuses personnalités civiles et militaires, la cérémonie a commencé par la lecture du poème d'Aragon "Je trahirai demain" par Sarah Casanova. C'est ensuite Antoine Poletti, secrétaire du Comité départemental des Amis de la Résistance qui a prononcé une allocution dans laquelle il rendait hommage à Fred Scamaroni et à sa soeur, Marie-Claire, Résistante elle aussi, qui nous a quitté en juillet 2006.

ceremonie-scamaroni_21-03-2007.jpg

Antoine Poletti a terminé son allocution en s'interrogeant sur ce qui reste aujourd'hui de "l'héritage" des idéaux de la Résistance. "...si plus de 60 ans après nous assistons ébahis à la résurgence de cette idéologie qui a mené le monde à la catastrophe ; si d'aucuns sifflent la Marseillaise dans les stades et applaudissent à l'assassinat d'un préfet ; si les mêmes s'évertuent à réhabiliter les irrédentistes corses ; alors serions-nous coupables par manque de vigilance d'avoir gaspillé le précieux héritage de la Résistance ? Autant de sacrifices n'auraient servi à rien ? Morts pour rien les martyrs de la Résistance ? ' ... Pourtant, dit le philosophe Vladimir JANKELEVITCH, nous nous étions promis alors que tout serait neuf et vrai (...), que ce gai matin de la Libération serait notre deuxième naissance, que le gazon pousserait sur la sépulture de cet ignoble passé '
' Notre printemps est manqué ' déplore JANKELEVITCH parce que ' (...) peut-être cet enlisement de toute générosité et de tout héroïsme créateur tient-il à une grande loi métaphysique qui, si elle permet à l'homme d'atteindre les sommets, elle lui interdit de s'y tenir ? ' Et il conclut - et je conclurai avec lui - avec un optimisme mesuré, par cette exhortation : ' Bien des printemps se trament encore dans les sillons et dans les arbres ; à nous de savoir les préparer à travers de nouvelles luttes et de nouvelles épreuves '"


Après Antoine Poletti, il revenait au Préfet de rendre hommage au héro et martyr de la Résistance, Fred Scamaroni. Lui aussi rappelait les valeurs des droits de l'homme et du citoyen qui animaient le combat des Résistants, ces valeurs universelles promues par la philosophie des Lumières et qui sont contestées aujourd'hui par les communautarismes de tous acabits.

La cérémonie s'achevait par le dépot de gerbes et les hymnes.

Posted by cabrio2b