Menu

Hommage à Jean Nicoli

En cette année du 70ème anniversaire de la Corse, les cérémonies commémoratives pour la mort de Michel Bozzi et Jean Nicoli, fusillés le 30 août 1943, revêtent un d’éclat particulier. Ainsi, pour Michel Bozzi : outre la cérémonie qui a lieu habituellement dans son village de Coti-Chiavari, cette année l’anniversaire de sa mort a donné lieu à une cérémonie à Ajaccio, au Gymnase qui porte son nom. Pour Jean Nicoli, outre la cérémonie traditionnelle de la Rue Solferino où il fut arrêté et celle de San Gavino di Carbini, son village natal, une imposante cérémonie a eu lieu cette année à la Caserne Battesti. Cette caserne qui abrite aujourd’hui la gendarmerie fut investie par les fascistes qui en firent un lieu de détention lors de l’occupation. C’est là que nombre de Résistants furent prisonniers et subirent la torture de l’OVRA, la police politique fasciste. Jean Nicoli était de ceux-là. Un plaque dévoilée hier le rappelle désormais.

Cérémonie Rue Solférino

Cérémonie J. NICOLI Rue SolférinoEn attendant la cérémonie qui devait avoit lieu le soir à la caserne Battesti, M. Mario Papi a expliqué pourquoi l'ANACR 2A tenait à cette cérémonie habituelle, rue Solférino, sur le lieu de l'arrestation de Jean Nicoli et ses camarades : Nicolaï et Santarelli qui a raconté leur arrestation.Il a ensuite brièvement évoqué le souvenir de celui qui est une des figures emblématiques de la Résistance corse.
"(...) Dans ce but, il a arpenté la terre de Corse avec hardiesse, parfois avec imprudence pour préparer cette insurrection à laquelle il aspirait si fort et, qu’hélas il ne vivra pas… à quelques jours près ! « O barbara furtuna, sorte ingrata ! » serait-on tenté de chanter en pensant très fort à lui sous les coups et la lame de ses bourreaux.
Mais nous préférons penser aux écrits qu’il nous a légués au seuil de son assassinat, écrits qui sont un véritable testament à l’adresse de nous tous : son amour de la liberté, son profond humanisme, son attachement à la Corse Française, son idéal communiste empreint d’une immense générosité envers tous les peuples du monde, au total un encouragement à poursuivre son combat en faveur de tous les spoliés de la terre !"

Cérémonie à la caserne Battesti.

Cérémonie J. NICOLI Caserne BattestiUn public nombreux, les associations patriotiques et leurs porte-drapeaux au grand complet, la présence de nombreuses personnalités civiles et militaires et un piquet d'honneur, tout ça donnait un relief particulier à cette cérémonie. Avant le dépôt de gerbes et les hymnes, tour à tour, M. Jean Alesandri pour l'ANACR 2A, M. le maire Simon Renucci et M. repésentant le préfet de Corse, ont pris la parole.
Par delà l'hommage à Jean Nicoli, Jean Alesandri a consacré une large partie de son discours au devoir d'histoire et à la nécessité de faire vivre les idéaux et les valeurs de la Résistance. Etant donné la portée générale de son propos, des extraits de ce discours font l'objet d'un éditorial.

Cérémonie à San Gavino di Carbini

Cérémonie J. NICOLI à San GavinoIl y a 70 ans, Jean Nicoli périt décapité dans les prisons de Bastia, parce qu'il avait refusé de se faire fusiller dans le dos par les fascistes Italiens. Un hommage lui a été rendu ce jour par jean Paul Giovanni, son frère de combat. Toutes les délégations d'Anciens combattants du Sartenais étaient présentes (Propriano, Olméto, Sarténe, les anciens combattants de moins de 20 ans d'Ajaccio, ainsi qu'une délégation de Bastia.
Cérémonie émouvante dans son village, dépôt de gerbes par Mr le maire et de Mr Stromboni de l'A.N.A.C.R.

Posted by cabrio2b