Menu

L’insurrection en Corse : un exemple

Extrait d’un texte que les Alliés distribuaient à la population civile après la Libération de la Corse. Document trouvé par Hélène Chaubin lors de recherches aux archives de Montpellier.

[….]Ainsi, grâce à la modération de tous ceux qui y ont pris part, la  délivrance de la Corse peut être donnée en exemple pour le bon ordre avec lequel l’élimination des institutions collaborationnistes et autoritaires s’est effectuée. Ce bon ordre et le caractère provisoire des mesures prises (indispensable si l’on veut réserver les droits d’une consultation électorale légale) créent des précédents qui sont d’autant plus précieux que les questions politiques ont toujours été traitées avec véhémence en Corse. Pour une fois, les vengeances traditionnelles et les rivalités politiques ont été oubliées dans l’accord unanime en faveur du Front national. « Je crois que lorsque le moment sera venu, les choses se passeront de la même façon en France » a dit  André Philip après avoir parcouru l’île.

Cette conviction que la libération de la Corse peut être considérée comme un exemple favorable quand il s’agira de délivrer le continent Européen, on en trouve l’écho dans la presse des Nations alliées. A Londres en particulier, le Times et le Daily Télégraph ont tous deux souligné son importance comme « opération-type », et France, le journal de langue française de Londres, commentant ce premier succès – avant-coureur de ceux qui auront lieu sur le sol de France – écrit : « les évènements de Corse sont comme une répétition générale de ce qui se passera dans la métropole lorsque les armées y débarqueront : les Français se lèveront alors d’un même élan pour participer à la bataille ».

linsurrection-en-corse-un-exemple.gif

Posted by cabrio2b