Menu

Un des premiers du Bataillon de Choc

Un ancien du Bataillon de Choc en pélerinage du 20 au 23 novembre.

mr-redon-devant-la-statue-de-herminier.jpgCombien sont-ils encore vivants parmi les 170 hommes qui dans le sous-marin Casabianca effectuèrent la traversée qui les mena d’Alger à Ajaccio en ce mois de septembre 1943 pour apporter leur concours aux patriotes insurgés depuis le 9 septembre ? Parmi les sous-mariniers (ils étaient 61) : peut-être un seul, peut-être plus un seul ! Parmi les hommes du Bataillon de Choc (ils étaient 108) : peut-être deux, mais un surement, c’est Gabriel Redon qui vit du côté de Perpignan et qui vient de faire un "pèlerinage" en Corse où il a été accueilli avec le respect et l’émotion qu’on devine : à Bastia et Ajaccio, réception par les maires et remise de la médaille de la ville - ça c’est pour le côté officiel - mais il y eu aussi le chaleureux accueil de l’ANACR 2A. Et pour Monsieur Redon l’inoubliable accueil de ce restaurateur de Cargèse qui, l’ayant reconnu avec la photo du journal qui rendait compte de sa réception à la mairie de Bastia, offrit le repas à lui et ses accompagnants. L’intérêt du témoignage de Mr Redon n’a pas échappé aux médias corses –presse écrite, radio et télévision - qui ont rendu compte de son retour en Corse.

un-des-premiers-du-bataillon-de-choc.jpgDans les salons napoléonien où la municipalité d'Ajaccio honorait Mr Redon, Jacqueline Wroblewski, présidente de l'ANACR 2A, a prononcé a rendu hommage à l'invité du jour et à travers lui au sous-marin Casabianca et aux hommes du Bataillon de Choc :
"Merci à Monsieur le Maire de nous recevoir avec l’invité du jour Monsieur REDON, un des derniers survivants du bataillon de choc débarqué par le sous-marin CASABIANCA à AJACCIO le 13 septembre 1943 ! Date mémorable pour la Corse !
Aussi, au nom de l’A.N.A.C.R. 2A, je suis très honorée de saluer la présence de Monsieur REDON, un de ces soldats qui composait le Bataillon de Choc.Sa venue dans notre ville réveille en nous de vieux souvenirs qui font partie de l’Histoire héroïque de la Corse ! (...)
On ne dira jamais assez ce que fut l’épopée légendaire du sous-marin CASABIANCA !
Le Bataillon de Choc porte bien son nom ! C’est un corps autonome de l’armée de terre, chargé d’actions surprises, d’opérations de commando, constitué de volontaires, moyenne d’âge 22 ans, rompus aux tactiques de la guérilla et du close combat, tous ne sont pas des militaires. L’encadrement est assuré par des officiers «d’active» et de «réserve».Cette compagnie intègre sur place des volontaires corses.
Après 25 jours de combats acharnés, dans un «coude à coude» fraternel au sein du Front National de Libération, notre île deviendra le premier morceau de France libéré.
Nous exprimons très chaleureusement toute notre gratitude à Monsieur REDON et, à travers lui, c’est tout le bataillon de choc dans son ensemble que nous saluons."

Posted by cabrio2b